dimanche 19 février 2017

Allemagne / Sassnitz

 
Allemagne.

Carte postale ayant voyagé avec un cachet commémoratif montrant le phare de Sassnitz (Molenfeuer Saßnitz).


 



Pli oblitéré à Sassnitz (18546), le 19.08.1994


Timbre à date "Sail Sassnitz"
Festival maritime de la ville de Sassnitz, entre le 19.08.1994 et le 21.08.1994

Cachet souvenir de la "Sail Sassnitz"
Cachet souvenir du trois-mâts barque "Alexander von Humboldt"


 




Le phare de Sassnitz [Saßnitz Ostmole] (54° 30' N & 13° 38' E) se trouve à l'extrémité de la jetée orientale (Ostmole) du port de Sassnitz.

Sassnitz, sur la côte nord-est de Rügen, la plus grande île allemande de la mer Baltique ; fait partie du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale le territoire limitrophe avec la Pologne. La "Voie Royale" [1], une route maritime vieille de plus d'un siècle, relie Sassnitz au port suédois de Trelleborg.

Construit en 1937, le phare remplace une ancienne structure établie en 1904.

Le phare est composé d'une tour tronc octogonale à base élargie bâtie en fer de fonte et peinte en vert avec une bande centrale blanche [le timbre la montre autrement]. La lanterne de section circulaire (gardant l'optique d'origine), est entourée d'un balcon de plan octogonal. L'ensemble a une hauteur de 12 m (40 pieds), le plan focal se trouve à 15 m (49 pieds).

Opéré par l'autorité maritime de la ville de Stralsund (Wasser- und Schifffahrtsamtes / WSA), l'optique cache une lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) une fois toutes les 6 secondes, selon la caractéristique suivante : lumière 5s + obscurité 1s.
La portée lumineuse de la lumière blanche est de 21 milles marins et celle des lumières colorées est de 8 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : C2602.

[1] En honneur de l'amitié entre les pays et les signataires : Guillaume II d'Allemagne (le dernier empereur allemand et le dernier roi de Prusse, 1859 - 1941) et Gustave V, roi de Suède (1858 – 1950).

 
 
 
 




Allemagne (République Démocratique, 1949 - 1990).

Le phare de Sassnitz illustre une émission est-allemande
 


Thème du timbre : phare de Saßnitz dans une série célébrant le Service d'Hydrographie Navale de la RDA (Seehydrographischer Dienst der DDR) ; 5 timbres (phares) différents [2]
Date d'émission : 13.05.1975
Autorité postale émettrice : Deutsche Post (Deutsche Post der DDR)
Valeur faciale : 20 Pfennigs (20/100 de mark est-allemand – DDM) [1948 – 1990]
Design : Jochen Bertholdt
Dimensions du timbre : 28 mm x 34 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 50 timbres (5 x 10)
Imprimeur : VEB Deutsche Wertpapierdruckerei (Leipzig) [3]
Impression : offset
Tirage : 5 500 000 timbres
Numéros de catalogues : Yv 1726 / S 1647 / M 2047 / SG E1762


[2] Timmendorf, Gellen, Saßnitz, Dornbush et Peenemünde

[3] VEB : Volkseigener Betrieb (entreprise propriété du peuple)




Enveloppe premier jour (FDC)
Le timbre montrant le phare de Timmendorf accompagne cette édition

 
 



Pli oblitéré à Berlin (1085), le 13.05.1975

Cachet commémoratif avec l'image du phare de Warnemünde et l'inscription "Leuchttürme an der Küste der DDR 1975" (Phares de la côte de la RDA)


Édition : Deutsche Post (Deutsche Post der DDR)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN A6)








Carte postale : phare de Saßnitz
Édition : VEB Bild und Heimat (Reichenbach i.V.)
Photographe : Wanke (Neustadt-Glewe)
Dimensions : 105 mm x 148 mm [DIN A6]
Référence : III/18/98 A
EVP (Einzelhandelsverkaufspreis) : 0.25 DDM









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/07/suede-feu-de-la-jetee-est-de-trelleborg.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2015/08/allemagne-darer-ort.html

 

.

 

mercredi 15 février 2017

Nouvelle Zélande / Phare stylisé "Government Life" [1981]


Nouvelle Zélande.

Enveloppe premier jour [FDC] célébrant la série de timbres "Government Life" [1].
Les timbres sont illustrés avec l'image d'un phare stylisé.
 
 



Enveloppe oblitérée à Wanganui, le 03.06.1981

Édition : New Zealand Post Office
Dimensions du pli : 210 mm x 100 mm



Thème des timbres : un phare stylisé, symbole de l'Office Gouvernemental d'Assurance-vie, série de six timbres différents (même dessin)
Date d'émission : 03.06.1981
Autorité postale émettrice : New Zealand Post
Valeurs faciales : 5 ; 10 ; 20 ; 30 ; 40 et 50 cents de dollar néo-zélandais (NZD)
Design : Allan G. Mitchell (Wellington)
Imprimeur : Harrison and Sons (Angleterre)
Impression : offset (lithography)
Dimensions du timbre : 42 mm x 25 mm
Dentelé : 14 ¼
Taille de la feuille : 100 timbres
Papier : sans filigrane "Harrison and Sons"
Numéros des catalogues : Yv E139 – E144 / S OY51 – OY56 / SG L64 – L69 / M LV47 – LV52


 



En 1890, les autorités néo-zélandaises autorisent l'émission de timbres à usage exclusif de l'Office Gouvernemental d'Assurance-vie (New Zealand Government Life Insurance Department) [1] [2].

Ces timbres ont été initialement conçus pour un usage à l'échelle nationale, mais avec l'émission de 1969, l'utilisation s'étend à des adresses en dehors des frontières du pays.

Les "phares" de l'Office ont circulé jusqu'au 30 septembre 1989.



[1] A partir du timbre émis le 4 novembre 1963 (phare de Cape Campbell), la dénomination devienne "Government Life Insurance Office".

[2] En 1869, le gouvernement de la Nouvelle-Zélande a fourni le capital nécessaire pour la création de l'Office Gouvernemental d'Assurance-vie.
En 1987, l'Office est devenu "Tower Corporation" et en 1990, l'entreprise a été mutualisée (la propriété a été conférée à ses assurés) pour finalement devenir en 1999, une société d'actionnaires.

 

L'image du timbre de 10 cents illustre l'invitation à l'exposition philatélique "Government Life Stamps" (collection officielle)
Christchurch, le 9 juillet 1992


 

vendredi 10 février 2017

Irlande / Tarbert


Irlande (Éire).

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Tarbert (Tarbert Lighthouse).


 


 
Oblitération faite à Báile Átha Cliath (Dublin), le 01.07.1997
Un phare stylisé illustre le cachet commémoratif

 

Édition : An Post
Design : Design Image (photo d'archive)
Dimensions : 102 mm x 144 mm
Référence : Maximum Card No. 2 (1997)

  
 

Thème du timbre : phare de Tarbert dans la série "Irish Lighthouses", quatre timbres différents
Date d'émission : 01.07.1997
Autorité postale émettrice : An Post
Valeur faciale : 32 pence (32/100 de livre irlandaise - IEP) (1969 – 1999)
Design : John McEvoy / Design Image (Dublin)
Photographe : The Slide File
Impression : offset (lithography)
Imprimeur : Irish Security Stamp Printing Ltd (Dublin)
Dentelé : 14 x 15
Dimensions du timbre : 29.8 mm x 40.64 mm
Taille de la feuille : 40 timbres [1]
Tirage : 500 000
Numéros des catalogues : Yv 1011 / S 1073 / M 1009 / SG 1137
Numéro du catalogue Hibernian : C825
 

[1] Imprimés en se-tenant en paires horizontales et verticales en feuilles de 40 timbres. Chaque feuille est présentée dans deux panneaux de 20 avec une gouttière verticale. Chaque panneau contient deux colonnes de dix timbres donnant 10 paires de gouttières dans chaque feuille, cinq de chaque modèle.

  
 

Se-tenant (avec The Baily) issu du carnet "Irish Lighthouses" (4.64 livres irlandaises)
Numéros des catalogues : Yv 1010A / SG SB59 / M MH37 / S 1075b

   

Le phare de Tarbert (52° 36' N & 09° 22' W) se trouve (pieds dans l'eau) sur la plage de la petite île du même nom située sur la rive gauche (sud) du fleuve Shannon, sur la côte ouest de l'Irlande. Le Shannon, le plus grand fleuve du pays, s'ouvre sur l'Océan Atlantique sous la forme d'un large estuaire [2]. 

Construit en 1834, le phare dispose d'une tour de section circulaire de 22 m (72 pieds) de hauteur construite en blocs de pierre calcaire et peinte en blanc. La même couleur est réservée pour la coupole de la lanterne et la rambarde qui l'entoure.
Une passerelle en fer, installée en 1841, permet un accès direct (surélevé) du phare jusqu'au rivage. 

Automatisé en 1919, électrifié en 1966 et contrôlé par la Shannon Foynes Port Company [3] ; son optique (Fresnel) émet selon la direction, des scintillements rapides (quick flashing) blancs et rouges [Q.W.R] sur un plan focal de 18 m (58 pieds).
Sa portée lumineuse est de 14 milles marins pour la lumière blanche et de 10 milles marins pour la lumière rouge (1 mille = 1852 m). 

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A6343. 

[2] L'estuaire a été utilisé dans les années 1930 - 1940 comme point d'escale entre l'Europe continentale et l'Amérique par les compagnies transatlantiques d'hydravions. 

[3] L'entreprise qui gère toutes les opérations portuaires de l'estuaire du Shannon.








 

Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2008/11/irlande-fastnet.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/10/irlande-hook-head.html


.

vendredi 3 février 2017

Croatie / Vir


Croatie.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Vir (Svjetionik Otok Vir).





Enveloppe oblitérée à Split (21101), le 20.09.2010




Thème du timbre : phare de Vir dans la série "Phares IV" [Svjetionici IV], trois timbres différents
Date d'émission : 07.09.2010
Autorité postale émettrice : Hrvatska pošta d.d. [poste croate]
Valeur faciale : 3.10 kuna [HRK]
Correspond à un affranchissement pour un envoi normalisé, jusqu'à 20 g, dans le régime intérieur (Croatie)
Design : Orsat Franković et Ivana Vučić (Zagreb, Croatie)
Photographe : Andrija Carli
Dimensions du timbre : 29.82 mm x 48.28 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres
Imprimeur : Zrinski d.d. (Čakovec, Croatie)
Impression : offset (polychromie)
Papier : blanc, 102 g/m²
Tirage : 100 000 timbres
Numéros des catalogues : Yv 898 / S 781 / M 962
Numéro WNS : HR031.10
Référence Hrvatska pošta : 784


 





Le phare de Vir [Otok Vir] (44° 18' N & 15° 02' E) se trouve sur la petite île (10 ha) du même nom située au sud de Dugi Otok [1], dans l'archipel des Kornati, un groupe de quelque 150 îles et îlots du centre de la côte dalmate, en mer Adriatique.

La construction du phare, en 1881, a été faite sous l'autorité du Royaume de Croatie-Slavonie, monarchie autonome de l'Empire d'Autriche-Hongrie (1867 - 1918).

La tour, de section octogonale et de 21 m (69 pieds) de hauteur, s'intègre à la façade maritime d'une maison traditionnelle (toiture en tuiles à quatre pentes) de deux étages. L'ensemble, bâti en pierre, garde sa couleur blanchâtre naturelle.
La lanterne, de section circulaire ; est peinte en blanc et entourée d'une rambarde métallique de plan octogonal.

Automatisé, alimenté en électricité par des panneaux solaires ; sur un plan focal de 21 m (69 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 1s + obscurité 9s.
Sa portée lumineuse est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E3081.

 
[1] Otok = île. La plus grande et la plus orientale des îles de l'archipel de Zadar.


Lettre ayant voyagé avec les timbres de l'émission
[Phares de Tajer, Vir et Veli rat]







Pli oblitéré à Vrsar, le 28.09.2010





Yougoslavie (1918 - 2003)

Enveloppe premier jour [FDC] avec des timbres montrant les phares de Tajer, Veli rat et Vir
Oblitération premier jour montrant le phare de Porer, à Belgrade, le 25.07.1991

 
 



Enveloppe illustrée avec l'image du phare de Prišnjak [E3202]
Dimensions du pli : 115 mm x 163 mm
Édition : PTT (Yougoslavie)
Référence : 14B/91

  
 
 

 

Thème du timbre : phare de Vir dans la série de 12 timbres "phares de l'Adriatique et du Danube" (carnet)
Date d'émission : 25.07.1991
Autorité postale émettrice : PTT Yugoslavia
Valeurs faciales : 10 dinars yougoslaves (YUM)
Dessinateur : Radomir Bojanič
Imprimeur : Unicover Corporation (Cheyenne, États-Unis)
Impression : offset (polychromie)
Dimensions des timbres : 31 mm x 40 mm
Dentelé : 13
Taille du bloc feuillet (carnet) : 12 timbres
Tirage : 200 000
Date de retrait : 01.01.2002
Numéros des catalogues : Yv 2361 / SG 2727 / S 2110h / M 2497





Un grand merci à Jaap pour son aimable participation.






Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/09/croatie-veli-rat.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/09/croatie-pointe-pinida.html

 

.

 

samedi 28 janvier 2017

France / Berck Plage


France.

Lettre ayant voyagé avec une flamme postale (oblitération mécanique) montrant le phare de Berck Plage.






Lettre expédiée à Berck Plage, le 26.11.1957








Le phare de Berck Plage (50° 24' N & 01° 34' E) se trouve sur la pointe du Haut-Blanc, un musoir sablonneux situé sur la côte de la Manche, à l'embouchure (rive nord) de l'Authie [1].
Berck-Plage, station balnéaire du sud de la Côte d'Opale, est l'un de deux quartiers de la ville de Berck, dans le département du Pas de Calais (Région Hauts-de-France).

Mis en service en août 1951, ce phare remplace une structure fonctionnant en 1868 mais détruite par les troupes allemandes en 1944. Une première tour, devenue obsolète, avait été construite en 1836.

Le phare est constitué d'une tour cylindrique de 45 m (148 pieds) de hauteur construite sur un socle en béton coulé sur place, reposant sur un massif de béton armé. Chaque élément de la tour est préfabriqué et assemblé par le système de la précontrainte, à l'aide de vérins hydrauliques.

Peinte en bandes rouges (4) et blanches (4), la tour est un "projet pilote" cherchant à expérimenter un système de construction à bas coût ayant une bonne résistance à la force du vent.
Un bâtiment de service / résidence pour les gardiens est construit en briques rouges avec un toit recouvert d'ardoises.

Électrifié au moment de sa construction ; sur un plan focal de 44 m (144 pieds), son optique tournante de 4 panneaux émet un éclat de lumière blanche toutes les 5 secondes avec la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 4.6s.
La portée lumineuse est de 23 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : A1202.

Le phare est reconnu Monument Historique (MH) depuis le 30 décembre 2010.


[1] Ce fleuve côtier (de 103 km de long) a été la frontière entre le royaume de France et les possessions des Habsbourgs (dont de la couronne d'Espagne).

 





Carte postale : phare de Berck Plage
Édition : Artaud Frères Éditeurs (Carquefou-Nantes)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 58 / XN 29







Carte postale : anciens phares de Berck Plage (1836 – 1868 et 1868 – 1944)
Édition : A. Lavallard (Berck Plage)
Dimensions : 89 mm x 140 mm
Référence : 30








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/12/france-goury.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/06/france-feu-de-la-jetee-ouest-du-treport.html


.

vendredi 20 janvier 2017

Allemagne / Ancien phare de Cuxhaven


Allemagne.

Cachet commémoratif montrant l'ancien phare de Cuxhaven ("Hamburger Leuchtturm").


 



Oblitération faite à Cuxhaven (27472), le 21.08.2012

 

Cachet commémoratif des "journées d'action" (Aktionstagen) "Phare de Hambourg" (Hamburger Leuchtturm)
Oblitération "Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres , bureau de poste mobile de la Deutsche Post)
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 15/280






L'ancien phare de Cuxhaven (53° 52' N & 08° 42' E) se trouve dans le port de la ville, dans le secteur connu comme "Alte Liebe" (vieux amour) du nom d'une jetée construite sur deux niveaux. Cuxhaven, dont le symbole de la ville est un phare, se trouve sur la rive gauche du fleuve Elbe lorsque celui-ci se jette dans les eaux de la mer du Nord.

Construit en 1805 par la ville de Hambourg (Die Freie und Hansestadt Hamburg), il est resté opérationnel jusqu'en 2001.

Le phare se présente comme une tour cylindrique construite en brique apparente (rouge) couronnée d'une corniche à corbeaux en pierre blanche.
La lanterne ainsi que la rambarde métallique que l'entoure est peinte en noir. Sa coupole est verte cuivrée, rappelant le métal utilisé pour sa construction.
Avec ses 23 m (75 pieds) de hauteur, cette tour a été le terrain d'expérimentation du physicien Karl-Ferdinand Braun lors de ses expériences avec des ondes radio.
Propriété privée, l'ensemble a été restauré en 2005.
Il est toujours un lieu de référence pour la promenade du front de mer.



 
 


Carte postale : Ancien phare de Cuxhaven
Édition : Otto Schulze (Cuxhaven)
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)
Référence : 70/92








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/03/allemagne-elbe-1.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/07/allemagne-ancien-phare-de-twielenfleth.html

 

.

samedi 14 janvier 2017

Brésil / Pedra do Sal


Brésil.

Enveloppe premier jour [FDC] commémorant des lieux touristiques brésiliens.
Un timbre montre le phare de Pedra do Sal.

 


Enveloppe oblitérée à Paraná, le 19.12.1975

Édition : Empresa Brasileira de Correios e Telégrafos
Dimensions du pli : 100 mm x 190 mm




Thème du timbre : phare de Pedra do Sal dans la série "Pontos Turísticos", trois timbres différents
Date d'émission : 19.12.1975
Autorité postale émettrice : Empresa Brasileira de Correios e Telégrafos
Valeur faciale : 70 centavos (70/100 de cruzeiro, BRB, 1970 – 1986)
Artiste : Martha Poppe
Dimensions du timbre : 41 mm x 29 mm
Dentelé : 11 ¾
Papier : phosphorescent
Imprimeur : Casa da Moeda do Brasil (CMB)
Impression : offset
Taille de la feuille : 50 timbres (5H x 10V)
Numéros des catalogues : Yv 1177 / S 1419 / SG 1569 / M 1515
Numéro du catalogue RHM (Brésil) : C-917






Le phare de Pedra do Sal (02° 48' S & 41° 44' W) se trouve sur une pointe rocheuse comblée par du sable située sur la côte nord du pays, à une dizaine de kilomètres au sud-est de l'embouchure du fleuve Parnaíba, sur la côte atlantique de l'état brésilien du Piauí.

Construit en 1928, ce phare remplace une structure bâtie en 1873.

Le phare actuel est constitué d'une tour en béton, de section octogonale, de 14 m (46 pieds) de hauteur et peinte en blanc.
Sans lanterne, le feu est disposé au sommet de la tour, au centre d'un balcon crénelé.
Électrifié en 1987, automatisé, sur un plan focal de 15 m (49 pieds), le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 6 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.5s + obscurité 5.5s.
Sa portée lumineuse est de 10 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : G0102.








Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/07/bresil-olinda.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/10/bresil-santa-marta.html


.

dimanche 8 janvier 2017

Espagne / La Entallada


Espagne.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant le phare de La Entallada.





Pli oblitéré à Puerto del Rosario, le 11.04.2011
[Île de Fuerteventura]



Thème du timbre : phare de La Entallada dans la série "phares" (Faros V), six timbres différents
Date d'émission : 11.04.2011
Autorité postale émettrice : Correos de España
Valeur faciale : 0.65 euro
Correspond à un affranchissement pour un envoi normalisé, jusqu'à 20 g, en Europe
Dimensions du timbre : 28.8 mm x 40.9 mm
Dentelé : 13 ¼ x 13 ¾
Taille de la feuille : 6 timbres
Dimensions de la feuille : 115.2 mm x 105.8 mm
Imprimeur : Fábrica Nacional de Moneda y Timbre (FNMT)
Impression : héliogravure
Papier : couché, phosphorescent
Tirage : 280 000 feuilles (timbres)
Numéros des catalogues : Yv 4304 / M 4599 / S 3788c
Numéro du catalogue Edifil : 4646C
Numéro WNS : ES037.11


 



La Punta Lantailla est à l'extrémité orientale de l'Île de Fuerteventura ; elle constitue le point le plus proche des côtes africaines de l'île et de tout l'archipel des Canaries.
Le phare de La Entallada [Punta Lantailla] (28° 13' N & 13° 56' W), situé au sommet d'un promontoire, signale le passage maritime (océan Atlantique) entre archipel et la côte marocaine voisine du cap Juby.

Construit en 1955, ce phare est le dernier projet espagnol de signalisation maritime incluant une présence permanente.

Le bâtiment ne peut pas être inaperçu ou confondu avec une autre construction. La tour, de 12 m (39 pieds) de hauteur, de section carrée ; est un centre d'un imposant édifice de plan rectangulaire bâti en pierre volcanique (noire) liée par un mortier blanc et renforcé avec des chaînes d'angle en pierres apparentes de couleur marron.

La lanterne, alimentée en électricité par un groupe électrogène, est entièrement transparente ; elle fonctionne aussi comme un éclairage aéro-maritime (aeromarine light).

Géré par l'autorité maritime de Las Palmas (Autoridad Portuaria de Las Palmas), sur un plan focal de 196 m (643 pieds), son optique (Barbier Bernard & Turenne, catadioptrique) émet trois (2 + 1) éclats de lumière blanche toutes les 18 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.4s + obscurité 1.2s + éclat 0.4s + obscurité 7.8s + éclat 0.4s + obscurité 7.8s.
Sa portée lumineuse est de 21 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : D2795.




Enveloppe premier jour [FDC]






Pli oblitéré à Madrid, le 11.04.2011

Le cachet commémoratif montre le phare de Chipiona




lundi 2 janvier 2017

Vietnam / Kê Gà


Vietnam.

Carte maximum [maxicard] montrant le phare de Kê Gà (hải đăng Kê Gà).
Le cachet commémoratif (premier jour) montre une image stylisée du phare de Dai Lanh.






Oblitération premier jour faite à Hà Nội, le 15.05.2013

Édition : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Dimensions : 100 mm x 150 mm
Prix d'achat lors de la parution (4 cartes) : 49 500 đồng [VND]




Thème du timbre : le phare de Ke Ga dans la série "Phares du Vietnam", quatre timbres différents
Date d'émission : 15.05.2013
Autorité postale émettrice : Bưu điện Việt Nam (Vietnam Post)
Valeur faciale : 14 500 đồng [VND]
Dessinateur : Nguyễn Du (Vietnam Post)
Imprimeur : Post Stamp Printing Enterprise [INTEVINA] (Ho Chi Minh Ville)
Impression : offset
Dimensions du timbre : 31 mm x 46 mm
Taille de la feuille : 25 timbres
Dentelé : 13 ¼ x 13
Date de retrait : 31.12.2014
Numéros des catalogues : Yv 2445 / S 3476 / M 3639
Numéro WNS : VN011.13
Numéro Vietnam Post : 3592






Le phare de Ke Ga [Kê Gà] (10° 42' N & 109° 00' E) se trouve sur une petite île (à marée haute) située à environ 300 m de la côte du cap Ke Ga [Mũi Kê Gà].
Ce cap du littoral de la mer de Chine Méridionale, est à quelque 40 km au sud-ouest de la ville de Phan Thiet, chef lieu de la province de Binh Thuan, dans le sud du pays.

Opérationnel depuis 1900, le phare a été construit durant les années 1897 – 1899 par l'administration coloniale française (Indochine française, Đông Dương thuộc Pháp) ; il est le plus ancien phare du pays.

La tour, de section octogonale, de 41 m (135 pieds, 184 marches) de hauteur, est construite en pierre (granit) dont chaque bloc est taillé (et emboîté) pour occuper une place spécifique. Elle garde sa couleur brunâtre naturelle.
La lanterne est rehaussée par une base circulaire et entourée d'un solide balcon octogonal, en encorbellement, bâti dans la même pierre.

Électrifié, sur un plan focal de 65 m (213 pieds), son optique émet quatre (3 + 1) éclats de lumière blanche toutes les 10 secondes.
Sa portée lumineuse est de 7 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F3116.





Enveloppe souvenir

 

mardi 27 décembre 2016

Taiwan / Wenkan Tui


Taiwan.

Carte maximum [maxicard] célébrant le phare de Wenkan Tui (塭港堆燈塔)







Carte oblitérée à Kouhu (口湖) le 28.07.2010 [1]
[Ce bureau de poste est le plus proche du phare]

Émission : Chunghwa Post Co. Ltd. (Taiwan) [2]
Dimensions : 105 mm x 148 mm (DIN A6)

[1] L'année 2010 correspond à l'année "Minguo" 99

[2] En provenance de la pochette "Lighthouses Stamp Folio" (燈塔郵摺). Prix de vente : 190 dollars de Taiwan (TWD)




Thème du timbre : phare de Wenkan Tui dans la série "Phares de Taiwan" (2010), quatre timbres différents
Date d'émission : 28.07.2010
Autorité postale émettrice : Chunghwa Post Co. Ltd. (Taiwan)
Valeur faciale : 5 dollars de Taiwan (TWD)
Dessinateur : Hung-tu Ko
Imprimeur : China Color Printing Co. Ltd. (Taiwan)
Impression : offset + vernis localisé (spot varnish)
Papier : papier phosphorescent
Dentelé : 11 ½
Dimensions du timbre : 30 mm x 40 mm
Taille de la feuille : 20 (4H x 5V) timbres
Tirage : 900 000
Numéros des catalogues : Yv 3303 / M 3513 / S 3950 / SG 3474






Le phare de Wenkan Tui (23° 27' N & 120° 01' E) se trouve au large de Waisanding Sandbar, un banc de sable (barre) d'une vingtaine de kilomètres de longueur, formé au sud-ouest de la ville de Kouhu (口湖), sur la côte du détroit de Formose, en mer de Chine méridionale.

La position du banc de sable étant variable dans le temps, ce phare a dû être déplacé au long de son histoire (son positionnement actuel date de 2006) pour le rendre efficace dans son rôle de signalement des hauts-fonds marins.

Construit en 1914 durant la période coloniale japonaise, le phare est constitué par une tour métallique en treillis, de base carrée élargie, soutenue par une plate-forme en béton qui repose sur quatre pilotis.

Peinte en noir, disposant à l'intérieur d'un d'amer (daymark) constitué d'un étendu grillage de barres horizontales ; la montée jusqu'à la lanterne se fait par le biais d'un escalier en zigzag.
Sa hauteur est de 38 m (125 pieds), le plan focal se trouve à 36 m (118 pieds).

Son optique émet un éclat de lumière blanche toutes les 4 secondes avec une portée lumineuse de 13 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : F4658.4.

Historiquement, les phares à Taiwan ont été opérés par le Ministère des Affaires maritimes au sein de la Direction générale des Douanes. Le 1er janvier 2013, leur juridiction a été transférée au Bureau maritime et portuaire du Ministère des Transports et de la Communication.




Enveloppe premier jour d'émission [FDC]
Les timbres montrent les phares de Chilung Tao, Wenkan Tui, Paisha Chia et Liuchiu Yu


 



Enveloppe oblitérée premier jour d'émission (發行首日)
Chunghwa Post (中華郵政), le 28.07.2010 (Minguo 99)


Édition : Chunghwa Post Co. Ltd. (Taiwan)
Dimensions du pli : 114 mm x 162 mm (DIN C6)
Design (FDC) : Hung-tu Ko
Référence : 99-13
Code-barres : 07AA5401
Prix de vente (sans affranchissement) : 2 dollars de Taiwan (TWD)




Lettre ayant voyagé
Les timbres montrent les phares de Wenkan Tui & Paisha Chia

 

 

 
Pli oblitéré à Taipei (台北), le 03.05.2013









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.com/2009/08/taiwan_15.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/04/taiwan-fukwei-chiao.html 


.

 

mercredi 21 décembre 2016

Nouvelle-Zélande / Ancien phare de Cape Brett


Nouvelle-Zélande.

Lettre ayant voyagé le premier jour d'émission [FDC] avec un timbre montrant l'ancien phare de Cape Brett.

 
 


 

Pli oblitéré à Paihia, le 07.01.2009
Oblitération mécanique faite à Auckland, le 20.01.2009



Thème du timbre : ancien phare de Cape Brett dans la série "150e anniversaire des phares de Nouvelle Zélande", cinq timbres différents
Date d'émission : 07.01.2009
Autorité postale émettrice : New Zealand Post
Valeur faciale : 1.50 dollars néozélandais (NZD)
Design : Vertigo Design (Wellington)
Impression : offset
Imprimeur : Australia Post Sprintpak
Papier : Tullis Russell (104 g/m²) red phosphor gummed stamp paper
Dimensions du timbre : 40 mm x 30 mm
Dentelé : 13 x 13 ¼
Taille de la feuille : 25 timbres
Date limite de ventes : 06.01.2010
Numéros des catalogues : Yv 2467 / M 2566 / S 2228 / SG 3109
Numéro WNS : NZ006.09

 


L'ancien phare de Cape Brett (35° 10' S & 174° 20' E) se trouve à l'extrémité ce cette pointe rocheuse située sur la côte orientale de la péninsule de Northland, la partie nord-ouest de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande.

Mis en fonction le 21 février 1910 [1], l'ancien phare est resté en fonction jusqu'en 1978 date à laquelle un feu automatisé de taille réduite a été installé à sa place.

La tour de section circulaire, de 14 m (46 pieds) de hauteur, est bâtie en fer de fonte et peinte en blanc. La lanterne, blanche également, est couverte d'une coupole peinte en noir.
Un balcon circulaire complète la structure.

Son optique, sur bain de mercure, était la première des trois (seulement) installées dans les phares néozélandais.

En octobre 2005, Maritime New Zealand, l'ancien gestionnaire, cède le phare au Department of Conservation (DOC), une agence gouvernementale prenant en charge le patrimoine naturel et historique du pays.


[1] Le phare a été assemblé sur place à partir des éléments arrivés à une plage voisine puis remontés jusqu'à 149 mètres, le lieu d'installation.




L'ancien phare de Cape Brett, dans un timbre de la série "Government Life Insurance Department"


 


Date d'émission : 01.08.1947
Autorité postale émettrice : Government Life Insurance Department (NZ)
Valeur faciale : 1 shilling (sh) (5/100 de livre néo-zélandaise)
Dessinateur : James Berry, Wellington
Impression : Taille-douce
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co, Angleterre
Papier : St Cuthbert's "Royal Cypher". Étoiles et NZ multiples en filigrane
Dimensions du timbre : 37 mm x 21 mm
Dentelé : 13 ½
Taille de la feuille : 120 timbres
Numéros de catalogues : Yv E113 / SG L49 / S OY36 / M LV32
Numéro du catalogue Campbell Patterson : X20a




Timbre surchargé (changement de la valeur faciale)


 
 

Date d'émission : 10.07.1967
Valeur faciale : 10 cents (10/100 de dollar néo-zélandais - NZD)
Dessinateur : J. Berry (Wellington, NZ)
Impression : taille-douce
Imprimeur : Bradbury Wilkinson & Co, Angleterre et Government Printing Office (NZ)
Dimensions du timbre : 38 mm x 21 mm
Dentelé : 13 ½
Taille de la feuille : 100 timbres
Papier : trois types : "Thin toned", "Fine cream" et "Fine white". Étoiles et NZ multiples en filigrane
Numéros des catalogues : Yv E130 / SG L55 / S OY42 / M LV38
Numéro du catalogue Campbell Patterson : X26a/b/c






Carte postale : phare de Cape Brett
Édition : Colorview Publications 2004 Ltd. (Oamaru, NZ)
Photographe : Paihia Photos
Référence : BI 502
Dimensions : 98 mm x 146 mm
Code-barres : 9 417624 000018


 

vendredi 16 décembre 2016

Allemagne / Bunthaus



Allemagne.

Cachet commémoratif montrant le phare Bunthaus (Leuchtturm Bunthausspitze).
 
 
 




Oblitération souvenir de la participation du bureau philatélique de la Deutsche Post à l'assemblée générale de la "Interessengemeinschaft Seezeichen e. V.", à Hambourg [1]


Pli oblitéré à Hambourg (22765), le 28.04.2013
Créateur du cachet : Stempel-Müller (Nuremberg)
Référence Deutsche Post : 07/067


"Erlebnis : Briefmarken" (Expérience : Timbres) sont des bureaux de poste mobiles où le personnel de Deutsche Post s'associe à un événement rassemblant du grand public.



[1] "Interessengemeinschaft Seezeichen e. V." (IGSZ), dont le siège est à Hambourg, est une communauté regroupant institutions et personnes (collectionneurs, historiens, anciens employés de l'Administration maritime, …) intéressées para la sauvegarde du patrimoine historique associé à la signalisation maritime (Seezeichen).







Le phare Bunthaus [Leuchtfeuer Bunthaus] (54° 27' N & 10° 04' E) se trouve à l'extrémité méridionale de l'île de Wilhelmsburg [2] ; les terres comprises entre le bras Nord (Norderelbe) et le bras Sud (Süderelbe) du fleuve Elbe, incluant la ville (port) de Hambourg.

Le phare est dans le périmètre du "elbepark-bunthaus", un parc naturel situé à 15 minutes du centre ville [3].

Le Bunthaus (maison colorée) a été construit en 1913 pour entrer en fonction en 1914. Il a fonctionné comme feu d'orientation jusqu'en mars 1977, date de sa désaffectation.

Construction en bois de 7 m (23 pieds) de hauteur, elle se présente comme une tour pyramidale de base hexagonale où les lattes horizontales sont peintes en vert et renforcées dans les bords avec six "protecteurs" (en bois) peints en blanc. Un balcon (terrasse d'observation) de plan hexagonal avec une balustrade métallique peinte en blanc, entoure la lanterne cylindrique peinte en rouge.
L'accès au sommet se fait par un escalier extérieur, incliné, d'une vingtaine de marches. 

La lanterne, en acier riveté, hébergeait une lentille cylindrique avec deux ampoules (60 W, 220 v) produisant un faisceau sur un angle de 360 °.

Restauré pour le compte de l'Administration portuaire de Hambourg, le phare a été en 1989, l'un des éléments saillants lors des festivités du port (Hafengeburtstag) célébrant le 800e anniversaire de sa fondation.
Le 12 janvier 2005, il a été inscrit sur la liste du Patrimoine historique allemand.


[2] La Bunthäuser Spitze, la pointe divisant en deux les eaux du fleuve, en amont de Hambourg. Le kilomètre 609 du fleuve (Elbkilometer 609).


[3] elbepark-bunthaus, Moorwerder Hauptdeich 33, 21109 Hambourg, Allemagne.









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2011/01/allemagne-feu-posterieur-de.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/08/allemagne-balje-et-osteriff.html



.

jeudi 8 décembre 2016

Norvège / Molja


Norvège.

Cachet commémoratif montrant le phare de Molja [Molja fyr].







Oblitération spéciale "Ålesund 89, Regional Frimerkeutstilling" faite à Ålesund, le 24.11.1989
[Exposition philatélique régional, Ålesund 89]

 
 

Le phare de Molja [Ålesund Molja] (62° 28' N & 06° 09' E) se trouve à l'extrémité de la jetée du port d'Ålesund, ville de la côte ouest de la Norvège.
Ålesund, considérée parfois comme la plus belle ville de Norvège, à été reconstruite après l'incendie du 24 janvier 1904. Les artisans et architectes envoyés par l'empereur allemand Guillaume II, ont bâti la nouvelle ville dans un style Art nouveau (façades ornementées, tourelles, …).

Construit en 1858, le phare est constitué d'une tour cylindrique de 8 m (26 pieds) de hauteur bâtie en pierre et peinte en rouge avec un rectangle blanc portant l'inscription "sakte fart" (avancez lentement) en caractères noirs.

Au sommet et entourée d'une rambarde métallique, apparaît la lanterne dont le corps est peint et blanc et la toiture (pyramide de base hexagonale) est peinte en rouge.

Automatisé, géré par l'Administration norvégienne du littoral (Kystverket), sur un plan focal de 8 m (26 pieds), ce feu à occultations émet un faisceau de lumière blanche, rouge ou verte (selon les directions) que s'éclipse toutes les 6 secondes.

La portée lumineuse de la lumière blanche est de 3 milles marins et celle des lumières colorées est de 2 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : L0761.


L'intérieur du phare est désormais la "chambre 47" de l'Hôtel Brosundet dont l'accueil se trouve à cinq minutes à pied du phare.










Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2009/04/norvege-lyngr.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2010/03/norvege-frder.html

 

.

 

dimanche 4 décembre 2016

Croatie / Sućuraj


Croatie.
 
Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant le phare de Sućuraj (Svjetionik Rt Sućuraj).







Enveloppe oblitérée à Split (21101), le 26.09.2013




Thème du timbre : phare de Sućuraj dans la série "Phares VII" [Svjetionici VII], trois timbres différents
Date d'émission : 26.09.2013
Autorité postale émettrice : Hrvatska pošta d.d.
Valeur faciale : 7.60 kuna [HRK]
Correspond à un affranchissement pour un envoi normalisé, jusqu'à 50 g, dans le régime extérieur (Monde)
Design : Orsat Franković (Zagreb, Croatie)
Photographe : Andrija Carli
Dimensions du timbre : 48.28 mm x 29.82 mm
Dentelé : 14
Taille de la feuille : 10 timbres
Imprimeur : Zrinski d.d. (Čakovec, Croatie)
Impression : offset (polychromie)
Papier : blanc, 102 g/m²
Tirage : 100 000 timbres
Numéros des catalogues : Yv 1016 / M 1097 / S 884 / SG 1168
Référence Hrvatska pošta : 919
Numéro WNS : HR030.13
 
 
 



Le phare de Sućuraj [1] (43° 07' N & 17° 12' E) se trouve à l'extrémité orientale de l'île de Hvar, dans la partie centrale de la côte dalmate (mer Adriatique).
Le petit port de Sućuraj, à moins d'un kilomètre du phare, est le lieu d'arrivée des ferries en provenance du continent. Le port de Dvrenik, le lieu de départ, est à environ 5 km de sa destination.
La construction du phare, en 1874, a été faite sous l'autorité du Royaume de Croatie-Slavonie, monarchie autonome de l'Empire d'Autriche-Hongrie (1867 - 1918).

La tour de section carrée, de 46 m (154 pieds) de hauteur, est bâtie en pierre blanchâtre et raccordée à la maison des gardiens : une bâtisse traditionnelle (toiture en tuiles à deux pentes), construite dans le même matériel.
La lanterne, peinte en blanc, est entourée d'une rambarde métallique de plan carré ; elle s'appuie sur une solide base en forme de pavé droit.

Automatisé, rallié au réseau public d'électricité ; sur un plan focal de 46 m (154 pieds), le phare émet des éclats de lumière blanche d'une durée de 2 secondes suivis de 2 secondes d'obscurité [isophase 4s].
Sa portée lumineuse est de 11 milles marins (1 mille = 1852 m).

Admiralty List of Lights and Fog Signals / ALL : E3490.


[1] Punta San Giorgio (Sveti Juraj)

 

mardi 29 novembre 2016

France / Ancien phare de Fatouville-Grestain.



France.

Lettre ayant voyagé avec un timbre montrant l'ancien phare de Fatouville-Grestain.






Pli oblitéré à Yvetôt PPDC (22865A), le 22.06.2013




Thème du timbre : l'ancien phare de Fatouville-Grestain sur un timbre de la série "Collector" dédiée à la région Haute Normandie, dix timbres différents
Date d'émission : 30.05.2011
Autorité postale émettrice : La Poste
Valeur faciale : "lettre prioritaire 20 g" [1]
Création : Agence Atlante (Paris)
Impression : offset (quadrichromie)
Imprimeur : Phil@poste (Boulazac)
Papier : autocollant, avec deux bandes de phosphore de chaque côté du timbre
Dimensions de l'image : 35 mm x 22 mm
Dentelé : simulé
Dimensions de la feuille "Collector" (ouverte) : 281 mm x 210 mm
Tirage : 18 000 feuilles
Code Produit La Poste : 2111911
Prix d'achat : 8.90 euro


[1] Correspond à un affranchissement à validité permanente pour une lettre jusqu'à 20g dans le régime intérieur :
Au départ de la France métropolitaine vers la France, Andorre et Monaco
Au départ de la France métropolitaine vers les DOM et inversement
A l'intérieur des DOM
Prix de l'affranchissement au moment de l'émission : 0.58 euro


 




L'ancien phare de Fatouville-Grestain (49° 25' N & 00° 19' E) se trouve à quelque deux kilomètres de la rive gauche (sud) de la Seine, à environ quatre kilomètres en amont du pont de Normandie (estuaire de la Seine), dans le département de l'Eure.

Mis en service en 1850, le phare a été désaffecté en 1907. Le changement du cours du fleuve faisant suite aux travaux d'endiguement, le rendait inefficace.

Projet de l'ingénieur Léonce Reynaud [2], la structure est constituée d'une tour de section octogonale bâtie en granite et pierre de taille (gardant la couleur blanchâtre naturelle). Haute de 33 m (108 pieds), cette tour s'intègre dans un bâtiment de plan en U dont l'architecture rappelle celle d'un château.

Vendu aux enchères par l'État en 1923 [3], il a été classé Monument Historique (MH) en 2011.


[2] Léonce Reynaud (1803 – 1880) est l'un de plus prestigieux architectes de phares du XIX siècle ; il est concepteur des phares des Héaux de Bréhat (1840), du Cap Fréhel (1847), des Baleines (1854), Amédée (1865) et des Roches-Douvres (1868).

[3] Toujours dans les mains des héritiers de l'acheteur, le site est en partie aménagé en chambres d'hôtes en 2000. Au-delà de la "vue exceptionnelle sur l'estuaire de la Seine et le pont de Normandie", le site est remarqué par une avant-cour plantée d'arbres de collection.







 



Carte postale : l'ancien phare de Fatouville-Grestain
Photographie / édition : Douthwaite et ses fils
Dimensions : 90 mm x 139 mm
Carte expédiée à Pont-Audemer, le 23.07.1908









Vous pouvez aussi visiter :
http://pharoteliste.blogspot.fr/2013/12/france-goury.html
http://pharoteliste.blogspot.fr/2016/05/france-chausey.html


.